direct report, to report to
collaborateur direct, subordonné direct, rendre compte à, dépendre de, être rattaché à


La plupart des dictionnaires bilingues anglais-français ne fournissent pas la traduction de l'expression anglaise « direct report », qui signifie « collaborateur direct » (ou « subordonné direct ») en français.

Cette expression, qui s'emploie comme un substantif dérivé du verbe « to report to » (« dépendre de » ou « être rattaché à » ou encore « rendre compte à »), situe une personne dans une organisation par rapport à celle dont elle dépend hiérarchiquement et à qui elle rend directement compte (de sa mission, de ses activités, de ses dépenses, de ses décisions, etc.).


Exemples

Lenny Kimiel est un collaborateur direct d'Emilyn Klein.
Lenny Kimiel dépend directement d'Emilyn Klein.
Lenny Kimiel est rattaché directement à Emilyn Klein.
Lenny Kimiel rend compte directement à Emilyn Klein.
Lenny Kimiel is a direct report to Emilyn Klein.

NB : on peut dire « direct report to » ou « direct report of ».
Par exemple :

Mon contrôleur de gestion est un collaborateur direct du directeur financier.
My financial controller is a direct report to the CFO (Chief Financial Officer).
...a direct report of the CFO...

Une personne peut bien sûr avoir plusieurs collaborateurs directs.
Par exemple :

Lenny Kimiel est l'un des deux collaborateurs directs d'Emilyn Klein.
Lenny Kimiel is one of Emilyn Klein's two direct reports.

Ilke Lyminen a cinq collaborateurs directs, dont l'un est Mike Linnley.
Ilke Lyminen has three direct reports, one of whom is Mike Linnley.

L'expression « is a direct report to » peut être remplacée par « reports to »
Par exemple :

Elle est une collaboratrice directe du patron.
She reports to the boss.


L'expression « reporting to », qui signifie « rattaché directement à » en français, est souvent employée dans la description de postes dans une entreprise.
Si l'on veut insister sur la relation hiérarchique directe (sans intermédiaire), bien que cela soit déjà implicite dans « reports to » et « reporting to », on peut ajouter l'adverbe « directly ».
Par exemple :

Minnie Kelly est une collaboratrice directe de Lee Milkinny.
Minnie Kelly reports to Lee Milkinny.
...reports directly to...

Le poste disponible est pour un ingénieur de développement de logiciel, rattaché directement au DSI (Directeur des Systèmes d'information).
The available position is for a software development engineer, reporting to the CIO (Chief Information Officer).
...for a software development engineer, reporting directly to the CIO...


>> Retour en haut de la page


Si le collaborateur en question n'est pas directement rattaché à l'autre personne dont on parle, on ne peut pas simplement dégrader l'expression « direct report » en « report » ni utiliser « to report to » (sauf dans une forme négative comme « doesn't report to, didn't report to »).
Pour désigner un « collaborateur indirect » ou un « collaborateur » sans précision de rattachement hiérarchique, on utilise en anglais l'expression « member of my staff » ou plus généralement « staff member » (membre de mon personnel, membre du personnel) ou encore « member of my team » ou plus généralement « team member » (membre de l'équipe, coéquipier).
Par exemple :

Jennifer fut l'une de mes collaboratrices pendant plusieurs années. Elle ne dépendait pas directement de moi mais de l'un de mes collaborateurs directs.
Jennifer was a member of my staff for several years. She didn't report to me but to one of my direct reports.

Une réunion de tous les collaborateurs (de l'équipe) aura lieu à 16h.
A meeting of all team members will be held at 4 pm.


NB : certains personnes utilisent à tort le verbe « rapporter à » pour traduire « to report to ».
Par exemple :

Fred rapporte au responsable du Marketing.
Fred reports to the Marketing Manager.

On devrait dire :

Fred rend compte directement au responsable du Marketing.
Fred dépend directement du responsable du Marketing.
Fred est rattachée directement au responsable du Marketing.
Fred reports to the Marketing Manager.

D'une part, l'emploi de « rapporte » dans ce contexte est incorrect et, d'autre part, cela fait penser à un chien qui rapporte quelque chose à son maître, comme dans la phrase suivante.

Snoopy (le chien) a rapporté la balle à son maître.
Snoopy (the dog) brought the ball back to its master.

Il est vrai que certains supérieurs hiérarchiques traitent leurs collaborateurs (directs ou pas) comme des chiens... ;-)


Les expressions « supérieur(e) hiérarchique » (ou « supérieur(e) ») et « supérieur(e) hiérarchique direct(e) » (ou « supérieur(e) direct(e) » ou encore « N+1 » dans le jargon professionnel) se traduisent respectivement en anglais par « superior » et « immediate superior » ; par exemple :

Qui est votre supérieur hiérarchique direct ?
... supérieure hiérarchique directe ?
... supérieur direct ?
... supérieure directe ?
Qui est votre N+1 ?
Who's your immediate superior?

L'expression « N+2 » se traduit en anglais, en toute logique (!), par « immediate superior's immediate superior » (en français littéralement « supérieur(e) direct(e) du ou de la supérieur(e) direct(e) ») ; par exemple :

Qui est votre N+2 ?
Who's your immediate superior's immediate superior?

On peut évidemment rendre la dernière phrase en anglais ci-dessus moins lourde ; par exemple :

Qui est votre N+2 ?
Who's your immediate superior's boss?
Who does your immediate superior report to?


>> Retour en haut de la page


Copyright © 2008-2017 Neil Minkley. Tous droits réservés. All rights reserved.